Venez nombreux nous supporter pour la demi-finale

Dimanche 20 Avril 2014 à 14h stade du Trigan Villenave d'Ornon

Contre St André de Cubzac

 

AS-LacanauRugby_06/04/2014_(c)JeromeAUGEREAU/1MOMENT1IMAGE

Les canualais ont tout tenté pour s'échapper de la défense noire du RAPID 33, en vain. Comme sur cette pénalité jouée rapidement par le 3ème ligne Rémi PERRON (8)

 Crédit Photo : Jérôme AUGEREAU / Djé - 1 MOMENT 1 IMAGE

 

 

Rugby Association Pays Îsle sur Drônne  26-15  AS Lacanau Rugby  (Mi-temps: 18-9)

 

Évolution du score: 7-0 / 10-0 / 10-3 / 10-6 / 10-9 / 15-9 / 18-9 / 18-12 / 21-12 / 26-12 / 26-15.

 

Temps couvert, partiellement ensoleillé. 18°C.

 

Les phases finales sont lancées!

 

 

AS-LacanauRugby_23-03-2014_(c)Dje-1MOMENT1IMAGE

Malgré leurs nombreuses offensives, à l’image de cette contre-attaque de 60 mètres de Bryan ELIES (13), les canaulais n’ont jamais pu aller aplatir derrière la ligne d’en-but.

 Crédit Photo : Jérôme AUGEREAU / Djé - 1 MOMENT 1 IMAGE

 

RC Sainte Eulalie en Born  16-9  AS Lacanau Rugby  (Mi-temps: 10-6)

 

Évolution du score: 3-0 / 3-3 / 3-6 / 10-6 / 13-6 / 13-9 / 16-9.

 

Temps couvert, averses passagères, 11°C.

 

 

La 2ème place toujours en vue!

 

Après une trêve de 15 jours, les canaulais se déplaçaient chez leurs voisins landais 2ème au classement d’un point seulement. Avant dernier match des phases de poule, cette rencontre avait tout d’un match de barrage. Nous sommes arrivés dans une phase de calcul mathématique pour savoir quels sont encore les scénarios possibles afin de terminer 2ème au classement. Une place déterminante pour la suite de la compétition.

Un point sur le classement AVANT cette rencontre: leader indiscutable, le RC Cestadais a pris des longueurs d’avance depuis bien longtemps et est hors de portée de tous ses adversaires. 2ème, le RC Sainte Eulalie en Born avec un tout petit point d’avance sur l’AS Lacanau Rugby mais aussi avec 1 match d’avance (dernier match ce jour contre les canaulais). L’AS Lacanau Rugby est 3ème avec 5 points d’avance sur le RC Cubzaguais qui devance l’ASPTT Bordeaux d’un petit point. La suite du classement n’est d’aucun danger. Il fallait donc aux canaulais une victoire (bonifiée) impérative pour s’adjuger cette 2ème place. Seule la défaite sans point de bonus pourrait les priver de tout espoir.

Et les bleu et blanc ont très bien compris l'enjeu de ce match. Les mots de Jérôme MARTIN, capitaine de l'équipe, étaient clairs et sans équivoque: "Aujourd'hui c'est le début d'un long marathon sans pause, à nous de savoir jusqu'où l'on veut aller (...)".

L’AS Lacanau Rugby, qui a remporté le toast, décide de prendre le terrain, avec le vent favorable en 1ère mi-temps. Un choix qui peut paraître surprenant. Le coup d’envoi est donc donné par le RC Sainte Eulalie en Born, et dès les premiers instants de jeu, on comprend bien que ce n’est pas un simple match de poule comme en début de saison. Un jeu engagé, tant défensivement qu’offensivement, qui se cloisonne sur la partie médiane du terrain. Et lorsque les canaulais érigent un mur devant leurs adversaires, ils se mettent rapidement à la faute et concèdent une pénalité comme celle dans leurs 40 mètres qui permettra au RC Sainte Eulalie en Born d’ouvrir le score à la 3ème minute. 3-0.

Quelques minutes plus tard, ils (RC Sainte Eulalie en Born) sonnent l’alerte en s’échouant à quelques centimètres de la ligne d’en-but canaulaise, un sauvetage in-extremis devant les poteaux dû au très beau retour défensif des lignes arrière. Le XV canaulais ne l’entend pas de la même façon et lance à son tour l’attaque. Des offensives à répétition conclues par une pénalité, contre le RC Sainte Eulalie en Born, sur la ligne médiane. Le vent favorable aidant, Julien TAUBY (15) passe cette pénalité depuis les 50 mètres, ce qui permet d’égaliser au score. 3-3.

L’AS Lacanau Rugby se voit contrainte de jouer à 14 contre 15 suite au carton jaune de Christopher EVANO (1) pour mauvais geste. 10 minutes d’infériorité numérique pendant lesquelles ils ne vont rien lâcher, bien au contraire.

De retour à 15 contre 15, le jeu est à la faveur des canaulais qui passent devant au score sur une nouvelle pénalité passée par Julien TAUBY (15). 3-6.

Mais les canaulais pêchent encore une fois par son indiscipline, peut-être aussi par excès de confiance, et se fait à son tour sanctionner coup sur coup, permettant à son adversaire de revenir prendre position tranquillement mais sûrement dans le camp des bleu et blanc canaulais jusqu'à cette percée qui offre le 1er, et unique, essai du RC Sainte Eulalie en Born à la 23ème minute. Essai transformé. 10-6.

L’enjeu de ce match pour les 2 équipes est plus que palpable, tant dans le jeu que dans la tension des joueurs. Tension qui vaudra un carton jaune des 2 côtés à la 26ème minute. Une pénalité à l’avantage de l’AS Lacanau Rugby, non transformée. Le score restera inchangé jusqu’à la pause malgré une légère domination des canaulais sur la fin de 1ère mi-temps.

A la reprise, le rythme est le même, du jeu très engagé. Mais à la faveur du RC Sainte Eulalie en Born qui inscrit une pénalité à la 43ème minute. 13-6.

Le RC Sainte Eulalie en Born qui se retrouve quelques instants plus tard à 14 contre 15 sur un carton rouge puisque le joueur sanctionné écopaiit alors de son 2ème carton jaune. Un évènement de jeu que les canaulais doivent mettre à leur avantage pour le reste du match. La hargne des bleu et blanc est récompensée, à commencer par cette pénalité de Julien TAUBY (15) à la 55ème minute. 13-9.

S’en suit des attaques et des contre-attaques, à l’image de cette action de relance depuis leurs 40 mètres avec l’ouverture du jeu sur l’aile et la longue et interminable course de Bryan ELIES (13) qui échouera à moins de 10 mètres de la ligne d’en-but malgré l’élimination sur son passage de plusieurs joueurs. Un temps de jeu qui a mis les organismes à rude épreuve. Le match prend à ce moment-là une autre dimension.

Mais les vieux démons ne disparaissent jamais, et ce sont les canaulais qui se font piéger au jeu de l’adversaire qui cherche à les mettre en défaut. Chose -malheureusement- réussie puisque les bleu et blanc ne peuvent contenir leur nervosité et écopent à leur tour d’un carton rouge pour mauvais geste (???) de Thomas MEYRE (16) à la 57ème minute, et qui permet au RC Sainte Eulalie en Born d’inscrire 3 points de plus sur la pénalité qui leur est concédée. 16-9.

A 14 contre 14, le jeu est donc de nouveau équitable. Mais à l’heure de jeu ce sont bien les canaulais qui ont l’avantage sur le plan physique et qui sont sur un très gros temps fort. Un avantage qui ne sera jamais profitable bien qu’une fois encore l’offensive des bleu et blanc parvient à approcher de très près la ligne d’en-but adverse. Dommage que ce temps forts ne soit pas apparus beaucoup plus tôt dans le match.

On pourrait dire que l’AS Lacanau Rugby s’incline de peu au regard de l’engagement non récompensé. Bien que nous nous devons de rester fair-play voir impartial, il est à noter des lacunes considérables en terme d’arbitrage (débutant et 1er match arbitré). Des lacunes constatées et admises par l’adveraire lui-même (…).

Mais ce n’est pas cela qu’il faut retenir de ce match bien que des décisions tangibles ont et peuvent avoir une incidence non négligeable sur la tournure d’un match et la suite des évènements.

Sur le plan comptable, l’AS Lacanau Rugby, repart tout de même avec le point de bonus défensif, ce qui lui permet encore de pouvoir prétendre à la 2ème place au classement du championnat. Pour ce faire il faudra impérativement gagner avec le point de bonus offensif (5 points) dimanche prochain lors du dernier match, à domicile avec la réception de Grignols.

L’ensemble des joueurs et dirigeant de l’AS Lacanau Rugby remercient ses supporters qui ont fait le déplacement en terre landaise.

Nous avons également une pensée émue pour le papa de notre joueur Yann BOUFFLERS (22) qui nous a quitté il y a quelques jours. Une minute de silence a été observée avant le coup d’envoi de ce match. Nous vous informons qu’il en sera fait de même dimanche prochain au Stade de l’Ardilouse.

Rendez-vous est donné à tous les supporters canaulais dimanche 30 mars à 15h30 au Stade de l'Ardilouse.

 

Crédit photo : Jérôme AUGEREAU / Djé - 1 MOMENT 1 IMAGE

 

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

Défense musclée de la part des pessacais qui n'aura pas permis à l'AS Lacanau Rugby d'inscrire le moindre essai.

Crédit photo: Jérôme AUGEREAU / Djé - 1 MOMENT 1 IMAGE

 

 

AS Lacanau Rugby  20-12  US Sadirac(Mi-temps: 11-12)

 

Évolution du score: 0-5 / 0-12 / 5-12 / 8-12 / 11-12 / 14-12 / 17-12 / 20-12.

 

Temps dégagé, 12°C.

 

 

Victoire sur le fil… Ou presque…

 

La réception de L’AS Pessac Alouette (vaincu à domicile 12-43 au match aller) laissait l’avantage -sur le papier- aux canaulais qui jouaient-là leur 3ème match consécutif à la maison. Et pour Serge MAYE, Co-Président de l’AS Lacanau Rugby, le mot d’ordre était clair :"pour l’avant-dernier match à domicile (des phases de poule), la victoire à  points est nécessaire afin de de se rendre à Sainte Eulalie en Born de façon sereine".

 

Il fallait pour cela jouer le rugby que l’on sait jouer, appliqué et sans pression.

 

C’est donc une entame de match comparable à son habitude que l’AS Lacanau Rugby produit après avoir donné le coup d’envoi. Mais les canaulais se heurtent très vite à une défense musclée. On a bien cru, comme la semaine passée, que le 1er essai allait être inscrit dès les 1ères minutes de jeu, et ce de la même manière et avec les mêmes protagonistes. Mais bien que les bleu et blanc franchissent la ligne d’en-but ballon en main, les pessacais ont su maintenir leurs adversaires debout jusqu’à les faire reculer devant la ligne. 1ère occasion manquée après un très gros engagement physique. Une action qui pourrait, à elle-seule, résumer le match.

 

C’est finalement sur un ballon perdu dans les 40 adverses que l’AS Pessac Alouette déclenche sa 1ère grosse offensive, et après un temps de jeu relativement bien construit, les pessacais ouvrent le score en inscrivant le 1er essai à la 8ème minute. Essai non transformé. 0-5.

 

Le match est, dans l’ensemble, assez équilibré, mais l’AS Pessac Alouette prends tout de même l’ascendant sur ce match. Les 15 premières minutes, les canaulais sont comme absent, ce qui fait les affaires des pessacais qui inscrivent un second essai à la 12ème minute après s’être promené à travers la défense canaulaise. Essai transformé. 0-12.

 

L’AS Lacanau Rugby se réveille enfin et fini par conclure son jeu offensif sur cet essai collectif aplatit par Stéphane LAVIGNE (6) à la 14ème minute. Essai non transformé. 5-12.

 

Il faut ensuite compter sur la botte de Julien TAUBY (10) pour que le compteur des canaulais évolue doucement mais sûrement. Le score est de 11 à 12 à la pause.

 

La 2ème mi-temps se joue sur le même registre à la différence près qu’aucun point ne sera marqué par l’AS Pessac Alouette. Les canaulais poursuivent la chasse aux petits points grâce à la confiance de Julien TAUBY (10) qui inscrit les 9 points supplémentaires qui permettent à l’AS Lacanau Rugby de ne pas sortir du terrain la tête basse. Une victoire sur le fil, sans point de bonus.

 

A noter la présence dans l’effectif du jour de Christophe LAUSSUCQ (22), parrain de l’AS Lacanau Rugby. Les frères (LAUSSUCQ (Julien et Christophe) qui rentreront ensemble sur les remplacements effectués à la moitié de la 2nde mi-temps.

 

Ce match laisse des traces des 2 côtés. Un engagement physique, bien que le jeu en lui-même n’est pas été à la hauteur des canaulais. Beaucoup de fautes défensives, des ballons en touche perdu, quelques actions trop individuelles (…). L’AS Lacanau Rugby s’en sort plutôt bien et, même en ne prenant que 4 points, conserve de justesse sa 2ème place au classement provisoire.

 

Prochain rendez-vous le dimanche 23 mars à 15h30 en terres landaises, déplacement à Sainte Eulalie en Born.

 

Crédit photo : Jérôme AUGEREAU / Djé - 1 MOMENT 1 IMAGE

 

 

 

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

AS-LacanauRugby_02-03-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje-1MOMENT1IMAGE

 

AS-LacanauRugby_23-02-2014_(c)LaurentLARCHER-1Moment1ImageOffensive collective pour le 3ème essai du match inscrit par Christopher EVANO (3)  -  Crédit Photo : Laurent LARCHER / 1 Moment 1 Image


 

US Sadirac  9-24  AS Lacanau Rugby  (Mi-temps: 3-17)

 

Évolution du score: 0-7 / 0-10 / 0-17 / 3-17 / 3-24.

 

Temps dégagé, 14°C.

 

 

Une victoire bonifiée supplémentaire pour une 2ème place!

 

Bien que ce match retour soit intitulé US Sadirac - AS Lacanau Rugby, c’est bien sur le terrain de Lacanau, au Stade de l’Ardilouse, que s’est déroulé ce match retour tant attendu. Match à la maison pour cause d’impraticabilité de la pelouse sadiracoise, et sur décision du Comité Côte d’Argent.

Rappelons que le match aller, à Lacanau, avait été stoppé à la 76ème minute suite à quelques chamailleries entre les joueurs des 2 équipes. Tant les canaulais que les sadiracois appréhendaient donc ce match retour avec une certaine tension, se remémorant l’issue de la dernière rencontre. Le fait de rejouer à Lacanau allait changer la donne pour tous les acteurs de ce match. Sans compter les discours du staff, dont l’entraîneur, Julien LAUSSUCQ: "Match retour à domicile non prévu, ce qui est peut-être une chance pour nous. Nous allons pouvoir jouer sans pression, se faire plaisir et faire plaisir à nos supporters".

L’AS Lacanau Rugby donne le coup d’envoi et fait son entame de match habituel, s’appliquant à ne pas faire de faute mais en profitant de celles de son adversaire. Les canaulais progressent doucement mais sûrement, jusqu’à cette touche, sur les 5m, jouée en fond de ligne sur Alan BAZIN (5) qui provoque un maul à quelques centimètres de la ligne d’en-but. Et comme le week-end précédent, c’est le capitaine Jérôme MARTIN (4) qui vient inscrire le 1er essai à la 5ème minute. Essai transformé par Julien TAUBY (10). 0-7

Jouer sans pression, se faire plaisir et faire plaisir aux supporters. Il ne fallait pas en dire plus pour que le XV canaulais applique les consignes à la lettre.

Le jeu est assez équilibré des 2 côtés, chacune des 2 équipes venant camper dans le camp adverse à tour de rôle. Il faut attendre la 23ème minute pour voir le score évoluer en faveur des canaulais grâce à une pénalité de Julien TAUBY (10). 0-10.

C’est sur un ballon de relance, depuis la ligne médiane, que Clément RIEUBLANC (11) inscrit le 2ème essai après avoir littéralement transpercée la défense adverse. Essai transformé par Julien TAUBY (10). 0-17.

Seule une pénalité de l’US Sadirac permettra de changer le score 5 minutes avant la pause. 3-17.

Les canaulais qui se retrouvent à 14 contre 15 dans les 2 dernières minutes de cette 1ère période. Carton jaune pour Joris MONSEIGNE (14).

 

La seconde mi-temps reprend sur un rythme identique. Les sadiracois inscrivent 6 points de plus sur 2 pénalités (45ème et 48ème). 6-17. 9-17.Il faudra attendre près de 20 minutes pour que les canaulais reprennent le contrôle du match en inscrivant un 3ème essai travaillé collectivement jusqu’au bout, aplatit par Christopher EVANO (3). Essai transformé par Julien TAUBY (10). 9-24.3ème essai synonyme de bonus offensif.

La fin de match ne changera rien au score, et les 2 équipes se séparent au coup de sifflet final de la manière la plus amicale possible, telle que l’on aime le voir dans un match de rugby.Contrat rempli pour les bleu et blanc qui ont développé leur jeu en se faisant plaisir, et en faisant plaisir à leurs supporters (moins nombreux qu’à l’habitude, à cause de la décision de dernière minute de jouer la rencontre sur le terrain de Lacanau).

 

Cette seconde victoire bonifiée consécutive permet à l’AS Lacanau Rugby de reprendre officiellement la 2ème place qu’elle avait délaissée en début d’année

 

Après un petit passage à vide en début d’année, l’AS Lacanau Rugby entends bien terminer la phase retour à l’image de la fin des phases aller (5 victoires consécutives), et aller chercher sa place pour les qualifications. Des objectifs qui sont à leur portée.

 

Les canaulais bénéficieront, dès le week-end prochain, d’un 3ème match de suite à domicile avec la réception de l’AS Pessac Alouette.

 

Rendez-vous dimanche 2 mars à 15h30 au Stade de l’Ardilouse.

 

Crédit photo : Laurent LARCHER / 1 Moment 1 Image

AS-LacanauRugby_16-02-2014_(c)JeromeAUGEREAU-Dje/1Moment1ImageCadrage-débordement d'école pour Nils SEVAL (9) qui inscrit le 4ème essai du match après une course de 70m.  -  Crédit Photo : Jérôme AUGEREAU - Djé / 1 Moment 1 Image

 

AS Lacanau Rugby  43-05  Entente Bruges Blanquefort  (Mi-temps: 17-0)

Évolution du score: 5-0 / 12-0 / 17-0 / 22-0 / 29-0 / 36-0 / 43-0 / 43-5.

Temps dégagé, 12°C.

 

Espérée, attendue... Et méritée!

La victoire des canaulais était au rendez-vous cet après-midi au Stade de l’Ardilouse devant un public fidèle et toujours aussi nombreux.

L’AS Lacanau Rugby aurait-elle douté de ses capacités après 3 défaites consécutives en ce début de phase retour? Nullement. Preuve en a été faite aujourd’hui face à l’Entente Bruges-Blanquefort. Certains diront que c’était LE match facile du fait que l’adversaire du jour est bon dernier au classement sans aucune victoire à son actif. Faux. Bien au contraire, çà aurait pu être le match piège. Mais rien de tout çà n’est venu perturber les canaulais qui ont juste su faire abstraction des mauvais résultats précédents pour se (re)concentrer sur les échéances à venir et retrouver leur jeu.

Jérôme BLANC, manager de l’AS Lacanau Rugby avait clairement annoncé la couleur: "Les vacances sont terminées (…), aujourd’hui c’est un nouveau départ pour l’équipe, en direction de la qualification pour les phases finales".

Entre blessures, suspensions, absences diverses et l’arrivée de nouveaux joueurs, le XV de départ avait des airs de renouveau tout en restant fidèle à l’équipe type que l’on a l’habitude de voir évoluer.

Le coup d’envoi est donné par les canaulais qui, une fois de plus, rentrent dans leur match dès la première seconde de jeu. A l’image de ce ballon porté, consécutif à une touche, sur une vingtaine de mètres dans le camp adverse, sorti sans temps d’arrêt pour lancer Mathias BONNET (1) qui provoque un maul à quelques centimètres de la ligne d’en-but. Ballon sorti très rapidement par Jérôme MARTIN (5) qui arrive lancé et marque le premier essai du match à la 4ème minute. Essai non transformé. 5-0. A peine le coup de pied de renvoi effectué par Bruges-Blanquefort, la majorité des temps de jeu se déroulent successivement dans leur camp. Seule solution pour espérer venir prendre place dans l’espace canaulais, de longs coups de pieds. Il n’en faut pas moins pour offrir aux arrières bleu et blanc l’opportunité de se relancer avec ces longues courses qui viennent mettre à mal la défense adverse. C’est sur une sortie de mêlée que se construit le deuxième essai, de la façon la plus basique, en faisant des passes en profondeur. C’est ainsi que Thomas PAPOT (13) transperce le mur défensif dans les 22 adverses pour aller aplatir entre les poteaux à 13ème minute. Transformation de Julien TAUBY (10). 12-0.

Les phases de jeu se suivent et se ressemblent considérablement. Sans que çà ne soit concrétisé, nous assistons à de très beaux gestes techniques comme ce cadrage-débordement, suivi d’un coup de pied par-dessus, de la part de Bryan ELIES (13). C’est d’ailleurs lui qui vient, à son tour, aplatir en coin à la 24ème minute. Essai non transformé. 17-0.

Mais les mauvaises habitudes reviennent toujours. Comme celle qui fait qu’à partir de la 30ème minute il y a un -léger- relâchement de l’équipe. L’avantage du score? Une baisse de concentration? Les premières fatigues? L’occasion pour les joueurs de Bruges-Blanquefort de venir occuper le camp canaulais, jusqu’à échouer à quelques mètres de l’en-but. Petite alerte sans frais pour les bleu et blanc qui maintiennent le score jusqu’à la pause.

Début de la seconde mi-temps sur un rythme identique, à la différence que l'action reste dans les 22 canaulais, pour quelques petites minutes seulement. C'est sur une sortie de mêlée jouée très rapidement que Nils SEVAL (9) conserve le ballon pour partir seul depuis ses 40m, effectuant 3 cadrages-débordements d'école, pour venir marquer le 4ème essai du match après une course de 70m à la 44ème minute. Essai non transformé. 22-0.

La machine à essais est lancée et l’offensive canaulaise se met en marche, offrant le 5ème essai à Joris MONSEIGNE (20) à la 46ème minute. Essai transformé par Nils SEVAL (9). 29-0 et le point de bonus offensif est acquis.

S’en suivent 10 longues et interminables minutes où la défense canaulaise subi les assauts des rouges. Sans résultat. La situation se débloque enfin sur une relance, dans ses 22, de Clément RIEUBLANC (21) qui amène ses coéquipiers jusque dans les 22 adverses, avec un temps de jeu qui laisse des traces de chaque côté, et qui se conclu par le 6ème essai du nouveau venu Léopold LARRIVIERE (15). Essai transformé par Julien TAUBY (10). 36-0.

Le jeu se stabilise ensuite dans le camp canaulais avec toujours de belles actions de parts et d’autres avant de revenir, de nouveau, dans les 22 adverses pour jouer une touche blanche sur la ligne des 5m. Touche conservée qui amène au 7ème essai marqué par Laurent PIETRERA (8) à la 69ème. Essai transformé par Julien TAUBY (10). 43-0.

Malgré le score sans appel, les joueurs de Bruges-Blanquefort ne lâchent rien et, comme pour sauver l’honneur, puisent dans leurs dernières ressources pour marquer un essai en coin, mérité et qui récompense leur vaillance, à la 76ème minute. Essai non transformé. 43-5. C’est sur ce score que se quittent les 2 équipes.

L’AS Lacanau Rugby peut laisser exploser sa joie! Victoire, point de bonus offensif et la 2ème place (ex-aequo) au classement provisoire.

A noter: pas de carton dans cette rencontre.

 

Les canaulais reviennent dans la course et devront maintenant terminer les phases retour à l’image de leur fin d’année 2013 lors des phases aller. Prochain match le dimanche 23 février à 15h30, déplacement à Sadirac.

 

Crédit photo : Jérôme AUGEREAU - Djé / 1 Moment 1 Image