Les filles du rugby font leurs armes

Article du Sud OuestPublié par Antoine Vallet de Payraud
 
Les équipes hommes faisaient relâche ce dimanche et c'était l'occasion d'accueillir pour le club des Bleu Ciel et Marine sur le stade de l'Ardilouse les compétitions du Rugby féminin. Un nombreux public tout aussi passionné avait fait le déplacement pour soutenir un groupe en formation qui cette année a pour principale ambition de faire ses classes.
 

L'an dernier, les joueuses ont appris l'art de la passe et du toucher en jeu à cinq. Cette année a été consacrée aux techniques du placage à travers le Rugby à 7. Avec le recrutement intervenu, ce sont au total onze joueuses - hélas pas toutes toujours disponibles en fonction du calendrier - qui forment la force de frappe canaulaise, autour de leur entraîneur Cyril Chancollon et de leur capitaine Mélissa Doré. Cette dernière fait bénéficier les filles d'une expérience solide.

Discalifiées mais motivées

Lors d'un premier plateau à Castillon, le 9 octobre, elles l'ont emporté contre Galgon, avant de s'incliner par la suite devant des équipes disposant d'un potentiel éprouvé. Malheureusement arrivées en sous-effectif, suite à des problèmes de licence, les Louves - car tel est leur nom - seront malheureusement disqualifiées au final. De sorte que l'important est désormais de participer et de travailler les points faibles comme les transformations.

Le second plateau, à Lacanau leur a apporté une immense satisfaction dès le premier match, puisqu'elles ont battu Bruges, le meilleur club de la région, malgré 7 et 3 points de suture à la tête que deux des filles avaient ramenés du match amical de la semaine précédente.

« La motivation était grande de jouer devant notre public. On a absolument tout donné, d'autant plus que le classement nous importe peu, compte tenu de notre disqualification en octobre. Notre ambition, cette saison, est de bâtir un groupe solidaire et performant pour l'année prochaine », confiait Mélissa. Pari tenu.